Nos solutions

OUVERT propose des solutions sur-mesure selon la méthode de l’écolonomie* mise en œuvre dans notre usine.

* Comment réduire son impact sur l’environnement tout en améliorant les conditions sociales et en réalisant des économies.

Nos clés d'entrée dans l'écolonomie

Analyse du cycle de Vie
Mobilisation collective
Corridor biodiversité
Plan de mobilité

Analyse du cycle de vie

Les productions de nos entreprises se composent de matières aux origines lointaines ou locales, biosourcées mais aussi fossiles, sont livrées par camions, par trains, parfois même à vélo. Avant de devenir un déchet incinérable, recyclable voire biodégradable.

La méthode de l’analyse du cycle de vie (ACV) détaille, pour mieux les comprendre, les impacts environnementaux de nos produits. Elle questionne sur les modes d’approvisionnement, les consommations de ressources, les zones de chalandise ou encore l’énergie que nous consommons et déployons pour produire et travailler.

Pour nos équipes, l’analyse du cycle de vie est une des clés d’entrée dans l’écolonomie. Elle permet de choisir les composants de nos produits pour moins de toxicité, et ainsi progressivement réduire l’empreinte écologique de l’activité pour atteindre le zéro impact.

Notre équipe est formée à l’analyse du cycle de vie. Forte de dizaines de cas et de vingt années d’expérience, elle produit des ACV et forme à son tour des spécialistes du sujet au sein de votre équipe. En présentiel ou par webinaires.

La méthode de l’analyse du cycle de vie s’appuie sur un travail de fond particulièrement rigoureux. L’ACV est à la base de la politique d’amélioration continue, partie intégrante de la norme ISO 14001.

1. Définition du périmètre et des objectifs de l’étude

Il est important de se questionner en amont de l’étude sur les raisons qui poussent l’entreprise à produire une ACV, ainsi que sur les objectifs – valorisation du produit, comparaison à une offre existante, etc. - visés. La réponse à ces questions définit ensuite le périmètre du travail à produire.

2. Mobilisation de l ’équipe et collecte des données

L’ACV touche tous les secteurs de l’entreprise : les achat, la maintenance ou encore la direction financière sont autant de services concernés et à même d’alimenter l’étude en données. Mobiliser une équipe complète dès le départ, c’est en faire des acteurs de long-terme de la démarche environnementale de l’entreprise. Cela fait également prendre conscience que les décisions prises par chacun ont un impact sur la durabilité du produit, et de l’activité.

3. Mesure de l’impact environnemental

A partir des données récoltées, nous mesurons l’impact environnemental du produit. Les calculs sont réalisées de manière à établir des indicateurs cohérents avec l’activité: émissions de CO2, émissions dans l’eau, appauvrissement des sols, etc.

4. Interprétation des résultats et construction du plan d ’actions

Comprendre d’où provient l’impact environnemental permet ensuite de mesurer la nature des interventions que l’entreprise peut avoir. Interpréter, c’est aussi remettre en question son process, les matières utilisées, le conditionnement, le transport, l’énergie, etc.

5. Mise en œuvre des actions, et suivi de l’évolution des résultats

Nous mesurons l’efficacité des actions déployées pour réduire l’impact environnemental de l’activité. Ce travail de suivi permet d’entrer pleinement dans la démarche d’amélioration continue.

6. Valorisation de la démarche

Nous valorisons ensuite le travail  auprès des équipes de l’entreprise, de ses clients, de ses fournisseurs, ou toute autre partie prenante d’intérêt.
L’analyse du cycle de vie est un outil de l’écoconception. Ecoconcevoir un produit, c’est non seulement en réduire l’impact environnemental, mais également améliorer les conditions de travail, et réaliser des économies financières. Cette démarche est à la base de l’écolonomie. Chacun des 235 000 sites industriels en France gagneraient ainsi à produire leur ACV et à employer un expert sur le sujet parmi leurs équipes.
Pour aller plus loin encore, la démarche ACV permet également à terme de se questionner sur le mode de commercialisation du produit étudié : faut-il par exemple mieux vendre des pneus de vélo ou des kilomètres ?

L’ACV ouvre en réalité les perspectives pour l’entreprise autour de l’économie de la fonctionnalité.

En entrant dans l’analyse du cycle de vie, l’entreprise trace la voie pour une activité qui se décarbone.